Recommandation de manga #1

Bien le bonjour lecteurs, lectrices ! Ça fait un petit moment que je n’ai rien écrit… Donc, j’ai décidé de vous partager 3 manga que j’ai lus dernièrement. C’est parti !

DeadTube

Je suppose que vous êtes à peu près tous familiers avec YouTube. Vous publiez des vidéos, des personnes qui aiment ce que vous faites s’abonnent à votre chaîne, vous avez une rémunération en fonction de votre nombre de vues et de vos abonnés, vous faites des placements de produits, etc.

Bien, maintenant on va reprendre ce concept, mais on va l’appliquer à quelque chose de plus « trash ». En effet, c’est ça DeadTube. Vous publiez des vidéos sur une plateforme et vous êtes en compétition avec d’autres personnes. Le but du jeu est de faire le buzz par tous les moyens possibles (et quand je dis tous, c’est vraiment tous). Bien entendu, si vous êtes le meilleur vous gagnez énormément d’argent. En revanche, si vous perdez c’est la descente aux enfers. Eh oui, vous serez inculpé pour tous les crimes et atrocités commis par les autres compétiteurs. C’est là le point central du manga. Suivre un héros embarqué malgré lui sur cette plateforme et qui devra réaliser des atrocités sans nom afin de survivre. Bien entendu, son sens artistique et de la mise en scène lui seront d’un grand secours (parce que oui, les viewers ne sont pas insensibles à un certain professionnalisme).

Ce manga n’est absolument pas à mettre entre toutes les mains au vu de ce qu’ils s’y passent. Les événements sont rudes autant émotionnellement, psychologiquement et moralement que physiquement pour les personnages. De plus, la censure est quasi inexistante, vous êtes dans un seinen pure et dure. Cependant, pourquoi est-ce que je vous le conseille sachant tout cela ? La raison est simple : ce manga est un réel défouloir (au bon sens du terme).

En effet, lors de votre lecture vous allez totalement vous déchargez de toutes vos frustrations en une fois. De plus, cela permettra en quelque sorte de satisfaire cet élan de perversion qui habite tout un chacun. Concernant l’intrigue, elle est cousue de fil blanc. Toutefois, je dirais que ce n’est pas pour l’intrigue que vous venez. Vous venez pour connaître la situation des héros et leur manière de tirer leur épingle du jeu. C’est tout.

Bref, si vous ne connaissez pas et que vous cherchez quelque chose à la fois accrocheur et vicelard, vous pouvez vous tourner vers DeadTube sans problème.

Mushoku Tensei : Isekai Ittara Honki Dasu

Il s’agit purement et simplement de mon plus gros coup de cœur du moment. Ce manga/roman/light novel s’inscrit dans la lignée des histoires avec un héros propulsé dans un autre monde. Typiquement, vous pouvez le comparer aisément avec les titres suivants : Sword Art Online, Log Horizon, Zero no Tsukaima, Re:Zero kara hajimeru isekai seikatsu, Re:Monster, Tensei Shitara Slime Datta Ken ou encore Kono subarashii sekai ni shukufuku o!.

Ce genre d’histoire existait avant, mais a pris beaucoup d’ampleur depuis la sortie de SAO en anime. Du moins, il s’agit de mon ressenti. D’ailleurs, cette histoire de réincarnation se rapproche bien plus de Re : Monster et de Tensei Shitara Slime Datta Ken que des autres exemples cités. Si vous vous demandez pourquoi, voici la réponse : nous sommes face à une réincarnation dans un monde nouveau et non une simple transposition dans un autre monde. Ici, les héros renaissent comme des habitants du monde dans lequel ils vivent. Les héros ne sont donc pas des existences anormales de ce Nouveau Monde. Après ils restent spéciaux, cela va sans dire.

Dans cette aventure, nous suivrons un trentenaire neet (Not in Education, Employment or Training) qui ne fait rien d’autre que traîner sur le net. C’est une charge pour sa famille et pour la société par extension. Un jour, sa famille le met à la porte et il meurt dans un accident de voiture en sauvant quelqu’un. Remplit de regrets il souhaite avoir une nouvelle chance où cette fois il fera de son mieux. Son souhait est exaucé et il renaît dans un monde de fantaisie.

Ce qui est intéressant, c’est que le personnage principal se souvient de toute sa vie passée. Il n’a donc pas la même approche vis-à-vis de la vie et des situations qu’il rencontre ; et ce, dès le plus jeune âge. Il est réincarné comme un véritable génie dans ce monde-ci et utilisera ses nouvelles compétences pour se donner à fond et aider son prochain.

D’ailleurs, il parviendra à résoudre certains problèmes enfouis en lui depuis toujours. C’est en ça que cette histoire est intelligente. Le personnage est fort de plusieurs expériences de vie et il les met à profit intelligemment. Les différents personnages comme l’histoire sont particulièrement bien développés et la lecture est vraiment facile. Nous sommes rapidement immergés et portés par le récit. Par ailleurs, le manga jouit d’un style de dessin très agréable qui vient renforcer les émotions dépeintes par le récit et donner plus de caractère aux protagonistes.

En bref, c’est un manga que je vous recommande vivement.

Kasane : la voleuse de visage

Un autre de mes coups de cœur récents. Ici, laissons tomber la violence exacerbée et la complète fantaisie des deux manga précédents. Nous nous trouvons dans le monde réel avec une pointe de mystère qui donne toute sa substance au manga.

Dans ce manga, on vous parlera de théâtre, de brimade, de harcèlement, de renaissance, de mensonge et de… violence psychologique.

Nous suivrons l’histoire de Kasane, fille de Sukeyo Fuchi qui n’a malheureusement rien hérité de la beauté de sa mère. En revanche, Kasane a hérité d’un don tout aussi précieux : être une actrice de génie. Toutefois, avec une laideur sans pareille, impossible pour elle de se sentir acceptée et d’être acceptée. Pour pallier à ce problème, la mère de Kasane lui a légué un petit objet qui va lui permettre de changer sa vie : un rouge à lèvres. En effet, ce rouge à lèvres permet lorsqu’on l’utilise de voler le visage et la voix de la personne embrassée. Il ne reste alors plus qu’à trouver une personne consentante ou non qui va permettre à Kasane de réaliser son rêve de monter sur les planches et de briller de mille feux.

Ce que j’apprécie particulièrement dans cette histoire est son sujet central : être accepté, mais surtout s’accepter soi-même. L’une des plus grandes douleurs que l’on puisse retrouver aujourd’hui est de se sentir mal dans sa peau. Ne rien pouvoir y faire et souffrir en permanence est un destin bien cruel. C’est surtout de cela qu’il est question ici. Bien entendu, il s’agit au départ d’une sous-lecture, mais ce thème sera largement mis en avant par la suite. En effet, dans un monde où la beauté fait tout (ou presque), difficile d’être moche.

Ce que j’aime vraiment dans cette histoire c’est le combat psychologique que mène continuellement Kasane, la faisant virer d’un bord à l’autre entre ce qui est bien ou mal pour elle ; le tout agrémenté de remords (ou non).

L’évolution de ce personnage qui oscille entre « bien » et « mal » nous projette nous-mêmes dans un dilemme moral constant. Est-ce que l’on est d’accord avec le personnage ou non ? Est-ce qu’on le soutient dans ses choix en dépit de son vécu ? C’est vraiment une œuvre qui invite à la réflexion permanente. D’autant plus que l’entourage de Kasane est néfaste pour elle la plupart du temps. En effet, c’est cet entourage qui est là pour la remettre sans arrêt sur des rails qu’elle n’a pas forcément choisis, et ce, à chaque fois qu’elle doute.

Pour tout vous dire, cette œuvre m’a intrigué dès le départ, mais sans plus. Ce n’est que lorsque je me suis plongé entièrement dedans que j’en ai compris toute la profondeur. Ce n’est pas un récit drôle, loin de là. Vous allez ressentir des choses et pas toujours de bonnes choses. Cependant, c’est un manga qui vous aide au travers de son récit à vous poser des questions (les bonnes questions !) et vous fait grandir (du moins c’est mon avis).

Les niveaux de lecture sont multiples ici et chacun devrait y trouver son compte. Le dessin est beau sans être exceptionnel (en revanche les couvertures des tomes sont somptueuses !). Les beaux personnages sont beaux d’une manière exacerbée et, à l’inverse, les personnages laids le sont aussi. Le juste milieu n’est pas souvent apparent, mais ce qui est beau en apparence ne l’est pas toujours réellement (idem pour la laideur). C’est une bonne leçon sur ce point.

En bref, je trouve qu’il s’agit d’une histoire extrêmement bien développée qui n’est ni trop courte ni trop longue (14 tomes pour le moment). Les personnages sont intéressants, surtout celui de Kasane, la protagoniste principale. Elle amène à la réflexion et la remise en question tout du long. Je vous encourage donc vivement à lire cette œuvre !

C’est tout pour cette fois !

À bientôt !

Des liens :

Une petite mise au point

Bien le bonjour à vous, lecteurs, lectrices ! Aujourd’hui, j’ai envie de faire une petite mise au point avec vous. Après tout, cela fait un moment que ce blog existe (depuis décembre 2017, mais il n’est réellement actif que depuis janvier 2018) donc je vous dois bien ça.

Comme vous pourrez le lire dans la page à propos, j’ai créé ce blog à l’origine pour tromper mon ennui pendant ma période de chômage et faire quelque chose qui soit à la fois constructif et plaisant pour moi. Aujourd’hui, je peux vous le dire : j’ai fini par trouver du travail (non sans mal) ! Oui, je suis vraiment content, car il s’agit d’une page qui se tourne et d’une autre qui se ferme. En l’occurrence, ici, c’est la page des études qui se termine (enfin !) et celle de l’activité professionnelle qui s’ouvre.

Toutefois, vous pourriez vous demander (et c’est tout à fait légitime) si le blog va subsister, maintenant que j’ai du travail. La réponse est oui ! Je vous le dis sans ambiguïté vu que je prends bien trop de plaisir à écrire sur des choses qui me font m’interroger et élargir mes connaissances. Toutefois, le point qui risque tout de même de changer concerne la publication des articles. En effet, je n’en ai malheureusement plus d’avance et écrire le soir après le travail est un peu compliqué (oui, je suis un peu fatigué après une bonne journée de travail !). Donc, écrire et publier des articles semaine par semaine me semble assez compromis…

Toutefois, je ne compte pas y renoncer totalement ! Je ferai de mon mieux pour essayer de produire quelque chose (ou du moins d’avancer sur certains articles) sans pour autant me forcer à le publier obligatoirement. Je vais donc prendre du temps pour faire le point et essayer de me trouver un rythme un peu plus adaptable.

Ah oui, j’ai autre chose à vous dire ! Maintenant que j’ai un revenu, je vais pouvoir l’investir dans des projets qui me tiennent à cœur et que j’ai toujours remis à plus tard jusqu’à présent. Attendez-vous donc à voir apparaître de nouvelles choses l’année prochaine sur ce blog !

C’est tout pour cette fois !

À bientôt !

Vivaldi